Rétro Paléo Écologie n°1 : Osmose inversée pour le dessalement

- 3 mins

Oh ! Je retombe sur ce que j’avais envoyé au Paléo Énergetic Lab il y a 3 ans…

Feuilletant un manuel de biologie de 1981 et tomber sur “Comment l’île d’Houat bois de l’eau ? exemple d’osmose inverse.”

Et Houat c’est dans ma si chère Bretagne.

Le texte du livre scolaire :

” avec ses 291 hectares, l’île d’Houat, au large de Quiberon, ne possède qu’une source minuscule. Comment alimenter en eau ses 457 habitants et les 1500 estivants qui viennent à la belle saison ? Le curé - qui, participe à l’administration avec le maire par usage particulier - est chargé de la répartition de l’eau à l’unique pompe du bourg. A cette époque, on peut voir un écriteau rouge: “A Houat, l’eau potable vaut de l’or ; économisez la” Aussi, en 1966 le ministère de l’agriculture a-t-il décidé de recourrir au dessalement.

C’est le procédé d’osmose inverse qui a été choisi pour produire 50m3 par jour d’eau à très faible salinité. L’eau de mer, chlorée dès son pompage, est d’abord stockée dans un réservoir de 100m3 qui alimente par gravité les appareils de traitement. Le dessalement s’effectue en deux étapes. Trois pompes électriques, du type “à vis” travaillant en parallèle, débitent 4m3/h dans deux lignes de 16 modules d’osmose disposées en série : chaque module comporte une surface active de 2,8m2 ; les cinq premiers de chaque ligne sont équipés de membranes très sélectives qui produisent une eau dont la salinité en ion chlorure est d’environ 600 mg/l ; cette eau va directement dans le stockage d’eau épurée. les modules suivants produisent une eau de second étage de dessalement (1 5000mg/l). Ce second étage est constitué d’une pompe débitant 1 600 l/h et de 24 modules alimentés en série. Il produit une eau très pure contenant nettement moins que 100mg/l . L’eau rejetée par cet étage est, avec 10g/l, nettement moins salée que l’eau de mer; aussi est-elle renvoyée au premier étage.

Depuis octobre 1971, cette installation fonctionna parfaitement.”

Sciences et Avenir n°353 Juillet 1976 - Dans biologie Terminale D ; Collection J.Escalier édition Fernand Nathan.

photo du manuel scolaire par Xavier Coadic CC BY SA

D’après wikipédia, Vers la fin des années 1960, le ministère de l’Agriculture décide de construire une usine expérimentale de dessalement d’eau de mer[1] La première en France à utiliser la technique de l’osmose inverse. Elle est détruite en 1998 (Pourquoi ?)

Pour aller plus loin sur le sujet : “A Houat, l’eau potable vaut de l’or, par Yves-Marie EVANNO. Merci @belett pour la contribution ici via github

Et Aussi

L’île de Sein, sont bonnes ces Bretons et sont bons ces Bretons, est isolée du réseau électrique continental. Elle produit son électricité localement dans une centrale thermique, localisée dans le phare de l’île. Les groupes électrogènes de la centrale alimentent en électricité environ 300 logements et quelques commerces (épicerie, cafés, restaurants). L’eau sanitaire est produite par un système de pompage et de dessalement de l’eau de mer par osmose inverse. Ce système est aussi alimenté par la centrale électrique. Un projet de transition énergétique citoyenne visant à alimenter l’île exclusivement avec des sources d’énergie renouvelables est porté par la société Île de Sein Énergies (IDSE), mais il se heurte au monopole d’EDF.

Ressources

Contribuer ?

Vous avez des informations documentées, des images, des vidéos, des textes sur ces sujets ? Ouvrez une ISSUE, nommez là Rétro Paléo Écologie #1 (#Chiffreadéquat) et décrivez avec précision et ressources ajoutées votre envie de contribution ou un erreur repérée dans cette page.

Merci à toutes les personnes qui soutiennent les efforts par leurs dons


rss framagit twitter github mail linkedin stackoverflow