Être ou ne pas être... Artificiel à Rennes avec Alain Damasio

- 4 mins

18/10/17 conférence d’1h30 faite aux Champs Libres à Rennes. Voici mes notes prises en direct in situ ainsi que les liens vers le podcast et la vidéo intégrale en fin d’article. Des questions, des corrections à faire, des envies de discussion ou de rencontre ? Ouvre une ISSUE, frugalement titrée et bien explicitée ensuite.

Etre ou ne pas Etre… Artificiel

Vidéo d’intro tirée de l’expo Court Métrange, Fesctival qui invitait Alain Damasio

1. Qu’est ce que c’est être ou ne pas être artificiel ?

Lien vers le podcast d’1h30 de la séance

“Artificialité, un terme peu utilisé en SF car péjoratif alors que nous sommes tous un peu artificiels. Par exemple mes lunettes, je suis un homme augmenté.”

Conf'errance est le mot choisi par Alain Damasio.

C’est un peu centré mais cela part en vrille. Alain Damasio

La façon dont l’Homme se réinvente par la technologie:

Ceci est la clé de la SF. Comment on vit dans un monde où l’artifice est partout ? Quelles sont les minutes ou les secondes où je suis éloigné de la technonologie ?

2. Homo sapiens technologicus artificiel

La SF est devenue un art de ce qui se passe.

Dans son identité la plus forte, la SF doit proposer :

Forger des armes pour rentrer dans le combat politique car il y a une guerre des imaginaires aujourd’hui qui s’intensifie, pour les GAFA préformater nos imaginaires fait partie de leur stratégie pour vendre plus.

3. Petite fiction anthropotechnique

On ne eput pas penser l’homme en dehors de la technique, on est devenu humain lorsque l’on commence à utiliser des outils. Damasio

L’histoire de l’Homme commence quelque part dans la courbe de la première pierre jetée pour chasser la première proie. Damasio en paraphrase de Sloterdjik

Les 4 mécanismes d’homminisation (cf Peter Sloterdjik)

voir aussi la clairière selon Heidegger

“Umwelt” (de Sloterdjik) -> technosphère = notre biotope

L’enjeu avec l’artificiel devient un enjeu nodal et une responsabilité cruciale pour les nouvelles formes d’homminisation dans lesquelles nous sommes.

L’artifice comme monde en soi : Monade (du grec μονάς , qui vient du mot μόνος, « unique ») est une structure complexe et fermée.

Notre insulation est devenue une hyperinsulation, le monde s’est rapproché, ses paroies externes (utérus de Sloterdjik) la sphère a épaissi leur paroi et individualisé l’espace de construction de soi.

Blogito ergo sum

Monade // Nomade

éprouvette = tour panoptique

4. Nouvelle écho-logie ?

Le système d’écho cybernétique avec des feedbacks permanents, on intéragit avec des interfaces qui sont des mécanismes précurseurs d’angoisse.

L’économie des désirs derrière la technolâtrie et ce nous “vend” le transhumanisme.

  1. La techno vient conjurer nos peurs, elle vient nous rassurer. Aider à gérer et contrôler nos vies. Confort et sécurité dans un monde où les sollicitations augmentent, dans une insulation hyper c’est la technolâtrie rassurante. L’artifice précieux.

  2. La techno vient outiller nos paresses pulsion de facilité

  3. L’accroissement de pouvoir, motivation viscérale de la technique ce qui doit être arraisonné -> Heidegger s’assurer la maitrise de l’environnement

  4. le dépassement de la condition humaine la techno nous aide à dépasser notre finitude

5. Technophobie, guerre de l’imaginaire comment on combat cela ?

“la technique littéraire (collectif Zanzibar) pour désincarcer le futur / cet imaginaire en utilisant les oeuvres de l’imaginaire (séries TV, story telling, les récits…). Les mêmes imaginaires que les GAFAM préemptent avec les mêmes mécanismes mais à dessein d’asservir et non pas de libérer”

En littérature :

6. La vidéo intégrale 1h30

7. Remerciements

Merci à toutes les personnes qui soutiennent les efforts par leurs dons


Xavier Coadic

Xavier Coadic

Human Collider

rss framagit twitter github mail linkedin stackoverflow