On dit les internetS et Gopher est vivant !

- 7 mins

Parlons un peu de choses numériques…

Si j’écris ce billet c’est pour deux raisons. La première sont des échanges avec mon ami François Dupayrat commencés en janvier de cette année (mais que ne n’avons tooujours pas terminé), et la seconde est une demande publique aperçue sur le réseau social libre et décentralisé Mastodon.

«Dites Masto, je cherche un document datant du début du Web qui évoquerait, même sans la nommer, la neutralité du net. Quelque chose qui permettrait de montrer que la neutralité était là depuis le début. J’ai pensé au communiqué du Cern qui renonce à ses droits sur le Web mais je le trouve pas. Vous auriez quelques chose dans ce style ? Peut être la première licence d’utilisation ?» Roka

Je me suis alors souvenu du plaisir de fouiller et d’utiliser Gopher. Les plaisirs simples… Et que que je pourrais certaienemtn y trouver un truc ou deux datant 1993 sur les internets. Surout lorsque j’ai lu

«Le problème est qu’à l’époque, on faisait le Web, on ne le documentait pas» S.Bortzmeyer

Donc allons ensemble vers Gopher, une invitation à redécouvrir ou découvrir Gopher.

Gopher /ˈɡoʊfər/ est un protocole d’application TCP/IP conçu en 1991 pour la distribution, la recherche et la récupération de documents sur un réseau planétaire. Le protocole Gopher était fortement orienté vers la conception d’un menu-document et présentait une alternative au World Wide Web au commencement du www, mais en fin de compte, le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) est devenu le protocole dominant, puis aujourd’hui l’arrivée de HTTPS utilisé par environ 16,28 % de l’Internet français (source. L’écosystème Gopher est souvent considéré comme le prédécesseur efficace du World Wide Web.

Ne vous inquiétez pas c’est plus simple que cela en à l’air - Si j’ai réussi, vous pouvez aussi !

Il permet de télécharger des fichiers librement et, secondairement, de se connecter sur un serveur Telnet ou un serveur de renseignements. Les navigateurs et sites Gopher répondent à des protocoles Internet normalisés (The Internet Gopher Protocol, IETF)

En 2018 Gopher est toujours vivant ! 27 ans après !!!

Quelque par dans Gopher en Mai 2018

Aujourd'hui j'ai encore lu un publipostage d'un "grand Môsieur qui sais tout du marketing" écrire Phygital pour une disruption à Marseille. Pfffiou ! « Phygital » #novlang • Étymologie : Apparenté au grec ancien φῦ, phú (« pouah »). • phy : Interjection d’admiration = ah ! oh ! --- Je... Heu non .|

De quoi c’est ce truc ?

Bienvenue dans le Gopherspace !

D’un simple clic de votre navigateur, vous venez de remonter plusieurs années en arrière. L’heure d’Internet. Fermez les yeux et ouvrez votre terminal. Imaginez qu’il y ait pas de sites Web (c’est facile si vous essayez). Imaginez qu’il y a un Commodore 64 sur votre bureau.

Maintenant, ouvrez-les à nouveau.

Vous êtes en 1991, quand les informaticien⋅ne⋅s de l’Université du Minnesota, lassé des limites du FTP pour le téléchargement de fichiers et d’avoir à se connecter pour tout, une équipe a décidé d’inventer une méthode plus conviviale d’accès aux données sur internet alors en grande partie vacant et beaucoup plus petit. Le résultat a été Gopher, une méthode simple et intuitive, permettant de comprendre le système de menu qui offrait autrefois des systèmes hideusement compliqués et des services pour une utilisation simple et directe.

Et Gopher c’était bien.

En fait, Gopher était si bon que pendant plusieurs années, des sites Gopher ont vu le jour partout. Vous pouviez obtenir des bulletins météo sur Gopher, des nouvelles, des listes de diffusion, et même des logiciels.

Puis Mosaic est sorti à peine un an plus tard et a plongé le monde dans l’inconnu et l’obscurité et tout semblait perdu sous les brins étouffants du World Wide Web. Et Gopherspace était presque oublié.

Mais Gopher est toujours là. Et qui plus est, vous le trouverez étonnamment surprenant. utile, même des années après que le Web soit devenu un mot familier. Pourquoi ?

…. puisque Gopher a moins de données à transférer, c’est souvent plus rapide.

Sauvez le Gopher ! Explorez Gopherspace avec Veronica-2 et découvrez ce qui suit, le monde caché que les Gophers ont creusé. Et pense à quel point le monde serait différent et qu’il y a des InternetS. (Source gopher.floodgap.com )

Comment l’installer et l’utiliser ?

vous pouvez utliser l’add-on OverbiteWX via votre navigateur Mozilla mais je le trouve beaucoup moins intuitif et ergonomique que l’usage de votre terminal.

Pour Ubuntu

sudo apt-get update
sudo apt-get install gopher

Puis simplement

gopher

Et là… juste simplement et frugalement…

Maintenant amusez-vous, naviguez, fouinez, essayez….

Pour ce qui peut conerner l’impulsion de départ, vous prourriez trouver par exemple :

[September 1995]
[ACM, Classic of the Month]

Reflections on Trusting Trust
Ken Thompson

En plusieurs formats à lire ou à télécharger

We the Media: Grassroots Journalism by the People, for the People

Grassroots journalists are dismantling Big Media's monopoly on the news, 
transforming it from a lecture to a conversation. 
In We the Media: Grassroots Journalism by the People, 
for the People, nationally known business and technology columnist 
Dan Gillmor tells the story of this emerging phenomenon, 
and sheds light on this deep shift in how we make and consume the news.

Mais aussi

Pour les autres OS

Je vous porpose de collaborer et d’ouvrir une ISSUE.

Gopher : la recherche hiérarchique

Développé par l’Université du Minnesota, c’était à l’origine un serveur d’information sur le campus. C’est un système de navigation sur l’Internet. Il est fondé sur le modèle client/serveur et utilise un protocole interne. C’est un logiciel qui cache l’utilisation d’outils de plus bas niveaux et plus spécifiques comme ftp, les news.. (Source Cours de 1995 au CNAM par Laurence Dchien et Éric Gressier, “Iniation à internet. Environnement mondial, environnement local)

Gopher présente à l’utilisat⋅rice⋅eur les documents disponibles via sur une partie des Internets comme un immense arbre similaire au système de fichiers d’Unix. L’utilisat⋅rice⋅eur peut se promener dans l’arborescence, visualiser un document sur son ecran, rapatrier un fichier sur son poste de travail pour le stocker localement et interroger des bases de donnees indexees en fournissant des mots clé. Les logiciels sont du domaine public

Et maintenant ?

Gopher c’est agréable, ludique, pédagogique, frugal, et certaienemtn bien plus. C’est l’anti-thèse digital-phygital, c’est les internets et le numérique.

Donc moi, je replonge ce soir pour trouver une pépite pour Roka et/ou pour d’autres choses.

Au passage, c’est aussi un gros clin d’œil à l’émission “ On Dit Les Internets @ODLI_ “ des ami⋅e⋅s de StBrieuc (29) sur la radio-activ

Liens supplémentaires

Merci à toutes les personnes qui soutiennent les efforts par leurs dons


Xavier Coadic

Xavier Coadic

Human Collider

rss framagit twitter github mail linkedin stackoverflow