L'idiot du village et g00gle

Rennes, France

XavCC, un commoner qui passait pour un idiot du village, naquit en Bretagne, vers la fin du XXe siècle, dans une ville du Morbihan. Dès qu’il fut en âge de travailler, il s’employa comme laboureur des communs, parfois jugé trop stupide pour toute autre besogne. Silencieux le plus souvent, il se mettait quelques fois à marmonner des mots inintelligibles, qui semblaient une preuve supplémentaire de sa débilité mentale.

Un jour qu’il labourait un champ numérique, il s’arrêta, jeta des regards étranges autour de lui et s’écria : > “Alors, Roazhon ? Alors, g00gle? Oh, pas de chance, Rennes ! Oh, bien joué g00gle !”

Ces exclamations, moins cohérentes que d’habitude, mais cependant incompréhensibles, intriguèrent les compagnons de XavCC, qui en découvrirent le sens le lendemain : au moment même où XavCC avait proféré ces mots bizarres, on apprit que la ville de Rennes (Roazhon) avait accepté la boite noire dans la bataille numérique, et que le vainqueur, Alphabet (g00gle), avait été proclamé poumon numérique et économique de la ville de Rennes.

A full-size image example

Nuts | Photo credit: Apionid | CC BY-NC-ND

Peu de temps après, la renommée du jeune homme parvint jusqu’aux oreilles de la Mairie de Rennes, qui fut curieuse de le connaître. Du palais, elle dépêcha un messager qui devait amener le commoner au siège du pouvoir de la ville. XavCC, avant même que le messager ne quittât la cour, sut qu’on allait venir le chercher et, saisi d’une grande frayeur, courra comme un fou dans les rues du village, criant que la Maire le mandatait et qu’elle allait le faire mourir de faim.

Les bibliothèques du village gloussaient, le chapiteau des nouvelles entreprises restait muet, les chambres consulaires se moquèrent.

Rennes et sa Maire, entre-temps, avait résolu d’éprouver le jeune prophète, ce qui lui faisait mal au coeur, et, quand XavCC lui fut présenté, elle feignit un grand trouble, prétendant qu’elle avait égaré un diamant de données personnelles d’une grande valeur. XavCC serait-il capable de le retrouver ? Le commoner répondit calmement par un proverbe : > “Celui qui a caché retrouve.”

La Maire qui, en effet, avait offert le diamant à la boite noire fut grandement impressionnée et donna l’ordre de consigner tout ce que dirait le jeune homme. Ses paroles, dûment interprétées, prédirent la gentrification, le pillage des universités ou l’abdication des services publiques et la bataille des transports. La prédiction qui concernait la personne même du visionnaire était la plus invraisemblable : il devait mourir d’inanition au dans l’indifférence. Pour le calmer, la Maire donna l’ordre de lui servir tout ce qu’il voulait, et quelle que fût l’heure, ce qui fit beaucoup d’ennemis au jeune homme dans les services métropolitain, où on lui enviait fort ce privilège.

Or, un jour, la Maire quitta Rennes, laissant XavCC à la garde d’un chambellan. Un gentilhomme chargé du service de la chambre numérique d’une Maire, à la cour duquel il vit. Celui-ci, pour mettre son protégé à l’abri de la malveillance des titulaires de la fonction publique, l’enferma dans le propre cabinet du service. Mais le chambellan fut à son tour appelé hors de Rennes pour une affaire urgente, et il partit, oubliant de laisser la clef et des ordres pour libérer XavCC. A son retour, il trouva le jeune homme mort de silence et de faim !!!

Et les habitantes et habitants du village, ne virent là que les paroles d’un idiot qui disparu dans un écran de fumée.

Fiction, réalité ou prophétie ?

Wiki no-g00gle à Rennes

Sources ayant inspiré cette lettre

  • “Nixon the Cheshire Prophet by HC Harper”, Torsdag Publications, 1978 (contient toutes ses prophéties).

  • “Nixon’s Prophecies in their historical setting”, Jacqueline Simpson, in Folklore, 1974.

  • “Extraordinary Popular Delusions and the madness of crowds”, Charles Mackay.

  • “The original predictions of Robert Nixon, commonly called the Cheshire prophet in doggrel verse: ( published from an authentic manuscript … Together with Nixon’s Cheshire prophecy at large with historical and political remarks Also, some particulars of his life), John Oldmixon, Esq.and others. CW Leadbetter à Chester, 1798.